Ma quête pour le son parfait est-elle terminée?

Hé, hé… Qui sait, ma quête pour le tone ultime est peut-être finie. En effet, j’ai ressorti mon vieux pré ampli ADA MP-1. Je l’ai essayé et bien entendu, après toutes les années de club qu’il m’a donné, il était fatigué! Le jack d’entrée ne fonctionnait tout simplement plus. La batterie de back up pour les sauvegardes de presets était sur le bord de rendre l’âme et franchement, je ne gardais pas d’excellents souvenirs du son de ce bidule. J’étais plutôt décollé à me monter un pedalboard plus actuel. Mon idée initiale était de le remettre en marche correctement pour le vendre. Ce pré ampli est très en demande à cause du son classique des années 1980 qu’il donne. Tous les bands de « hair metal » de cette époque s’en servaient et le ADA MP-1 est considéré par plusieurs comme le meilleur pré ampli rack mount de tous les temps. Bon, cela ma fait une belle jambe car il ne m’a jamais vraiment impressionné.
Toujours est-il que j’ai réparé le jack d’entrée grâce à un kit de mod que j’ai trouvé chez un artisan en Belgique. Oui, en Belgique!
Mon ADA MP-1 est de la toute première génération et le jack d’entrée est particulier. Tellement particulier qu’il est maintenant impossible à trouver. Après discussion avec cet artisan, il me suggère de faire un « rear input mod » qui transforme l’entrée du panneau arrière. Cette entrée a initialement été conçue comme une entrée « line » donc inutilisable pour une guitare. Une aberration qui a été corrigé par la suite par ADA dans leurs versions subséquentes. Je commande donc ce mod et ce bout de fil astucieux arrive chez moi. Je l’installe. J’avoue que je n’étais pas très optimiste, mes réparations de ce type ont tendance à se terminer en général par des échecs. Je m’imaginais vendre mon MP-1 pour des pinottes en l’annonçant comme non fonctionnel. Quand tu es poche, perdre de l’argent à cause de tes maladresses, c’est ton lot quotidien.
Miracle! Ma réparation fonctionne! J’installe le pré ampli sur le kit que j’utilise présentement et re-miracle! Ça sonne en calipisse! Bazwell, j’en frissonnais! Je ne croyais pas que cette aventure finirait ainsi. Quand je m’en servais, j’étais obsédé, comme tous les autres ti-counes à longs cheveux jouant du rock dans les bars, par le son overdrive. Il faut mentionner que le ADA MP-1 est tri mode. Il possède un mode « Solid State », un mode « Overdrive » et finalement un mode « Clean ». Le mode Overdrive donne les fameux sons sales des années ’80 tant recherchés.
Donc, je branche le tout et j’essaye le mode « Clean » pour le fun. Wow! La révélation! C’est vivant, c’est live, c’est hot!
Je présume qu’il s’agit d’un amalgame de plusieurs choses que le hasard a mis bout à bout… Le vieux Traynor de Sharon, mon cabinet en pin avec un Eminence Legend 1258 et le pré ampli ADA que je destinais à la vente. Toujours est-il que j’ai un son blues comme j’en ai toujours voulu un, crunchy mais défini, punché et chantant.
Je vous en reparle. En attendant, il y a fort à parier que je j’irai me chercher un delay avant longtemps. Je n’étais pas trop motivé à blower du cash sur une autre pédale (je n’étais pas vraiment satisfait de la tournure de mon set-up en construction…) mais là… Yes de yes! 🙂
La seule chose un peu déprimante… Le pré ampli ADA MP-1 est du matériel vraiment « vintage ». C’est old school dans tous les sens du terme. C’est vieux et c’est dépassé technologiquement parlant. Et bien ce pré ampli, je l’ai acheté neuf… 🙁

Petit aperçu du kit complet.

2 Comments

Poster un Commentaire